Biographie d’Imayane

 

Imayane Danse Orientale

 

 

 

La danse et les cultures du Maghreb et du Moyen Orient

D’aussi loin que les souvenirs me viennent, j’ai pratiquer la danse et la musique. Je  suis passionnée pour les cultures d’Afrique, du Maghreb depuis l’âge de 12 ans à la suite d’un voyage en Tunisie. Adolescente, je dansais spontanément avec des amies sur les musiques d’Algérie. J’ignorais à l’époque que ces danses appartenaient à un grand ensemble artistique qui parcourt la méditerranée et le Moyen Orient. J’ai rencontré la danse orientale à mon arrivée à Lyon en 2000. Suivront des années d’une passion intense qui ne s’est jamais démentie, de stages, de formations, de voyages et d’études (parallèlement à ma formation de danse, je suis également diplômée en lettres modernes et en anthropologie). Ma rencontre avec la grande danseuse et pédagogue Mélisdjane Sézer, dont l’approche à la fois artistique, musicale et ethnologique est une véritable révélation, consolide l’idée que la danse orientale est un art riche et précieux où la musique, la poésie et la danse ne font qu’un.


Ma danse orientale classique (Raqs el Sharqi) est nourrie des influences du sharqi égyptien, des danses ottomanes, arabo andalouses, des danses d’Asie centrale (persanes, arméniennes, Uyghur), . Les danses populaires que je danse et enseigne sont pour le Maghreb: la danse kabyle, la danse tunisienne. pour l’Egypte: le baladi, la danse du baton (saidi) et les danses tzyganes ( ghawazee,) pour la Turquie: le tzigane turc (l’aksak (9 temps), les danses ceçek.

Découvrez les cours de danse orientale à Lyon

 

 

La danse comme vecteur de développement personnel et humain

 Depuis la rentrée 2013  j’ai ouvert un cours/atelier qui propose une synthèse des pratiques corporelles et des approches holistiques (lien corps/esprit) qui sont des aides précieuses pour développer un rapport à soi et au monde positif et serein. J’ai nommé ces cours « sunfas » mot d’origine touareg, dont on retrouve des dérivés dans les langues berbères, arabes et persanes et qui signifie souffle. Je nourris ces cours de ma formation en natha yoga, en eutonie et en danses sacrées  dites « thérapeutiques » du bassin méditerranéen (zar égyptien, danse tournante soufi, tinde touareg et pizzica italienne)

 

 

Écriture & spectacles

La plupart des danseuses évitent d’évoquer leur parcours en tant que danseuse de restaurant. Cela fait pourtant partie de l’école de la danseuse orientale. Nous sommes par définition des danseuses tous terrains. Les restaurants permettent une spontanéité de la danse, un rapport direct avec le public, une joie simple et parfois aussi  de se confronter aux préjugés pour pouvoir les faire évoluer .

En parallèle j’ai combiné ma passion de l’écriture et celle de la danse pour  co-créer des spectacles présentés dans différentes structures. Tout d’abord avec la danseuse Sofia pour l’association les Voies d’Imayan:

La fille de Sindbad  en 2008 (Spectacle de danse orientale pour enfant)

Ambre et Poussière 2009 

L’aube est ton nom en 2012

Puis depuis un an au sein de la compagnie Sohan:

Le fil d’Orient programmé en mars 2015 au théâtre de Pierre Bénite.